— Parle, J'écoute.

La peur d’entreprendre : Quelques idées préconçues menant au non aboutissement ou échec d’un projet.

Ce n’est pas la peur d’entreprendre, c’est la peur de réussir, qui explique plus d’un échec.

Emil Michel Cioran

Bien souvent nous ne nous engageons pas dans certaines causes ou dans certains projets par peur réussite, manque de confiance en soi … a contrario d’un manque d’ambition.

La décision d’entreprendre implique une grande réflexion sur soi même : questionnement sur sa capacité à réussir, sur les réactions de l’entourage etc.

Cette réflexion mène souvent à plusieurs idées préconçues qui nous bloque dans le processus et ne nous permet d’observer aucun résultat de la possible réussite.

En voici, quelques unes :

  • Entreprendre implique souvent un processus couteux (temps, argent)
  • Entreprendre est souvent synonyme de changement ?
  • Entreprendre c’est réussir, et la réussite c’est l’ami du voisin !
  • Entreprendre sans risque… dommage que ça n’existe pas !
      Il faut avouer qu’en Europe Occidentale, le risque d’entreprendre fait davantage peur qu’Outre-Atlantique.
  • Pour Entreprendre sans échec, il faut être aidé de loin ou de près par un entourage
      Ne pas entreprendre seul nous rassure, au même titre qu’obtenir l’approbation de sa famille, ses amis, ses collègues etc.

Entreprendre c’est souvent un risque que l’on prend en partant à l’inconnu, sans savoir quel chemin sera choisi pour arriver à notre objectif ; c’est d’ailleurs pourquoi l’identification d’un objectif est primordiale pour le futur d’un projet.

Autant la motivation que la confiance en soi (et ses partenaires) sont des facteurs qui ont leur rôle dans la décision d’entreprendre.

Cependant, même avec toute la bonne volonté du monde il y a toujours ce palier psychologique à franchir pour que la prise de décision soit suivie d’actions !

Avez vous déjà été dans cette situation ? Quelle solution, Quelle démarche avez vous adopté pour briser cette peur générée par ces idées préconçues ?

3 comments
  1. ParleJecoute après un mois… says: 3 juin 201012 h 46 min

    [...] – La peur d’entreprendre : Quelques idées préconçues menant au non aboutissement d’un p… [...]

  2. Angie says: 12 octobre 201020 h 32 min

    Je connais parfaitement cette situation, de vouloir entreprendre…de petites choses…de moyennes choses…puis de plus grandes choses… et au final,finir par se décevoir soi-même quand on arrive en face de la porte, et qu’on ne tire même pas la poignée..on fait juste demi-tour.

    J’ai trouvé ma solution petit à petit.Reprendre confiance en soi en relativisant,se prouvant que le regard des autres ne façonnent pas notre monde,mais que c’est bien nous-même qui sommes maître de nos décisions.Le ridicule ne tue pas…la peur de ne pas entreprendre,oui.

    Que l’échec n’est pas une perte de temps,peut-être une perte d’énerge,mais quand on apprend à être honnête avec soi-même,l’échec est le plus bel allier.Il nous fait tomber pour monter plus haut.

    Qu’il ne faut pas remettre les choses au lendemain par peur,parce que celle-ci augmente avec le temps.Les choses faites rapidement, moins de stress et de peur à gérer.

    Mettre sur papier tout ce qu’on veut faire de grand et de petit, miroiter nos ambitions sur un bout de papier…ensuite,faire de ce miroir de papier une réalité.N’est-ce-pas ce qui fait la réussite d’une vie?Voilà comment je m’en sors,pas à pas.

    • ParleJecoute says: 12 octobre 201021 h 44 min

      Angie,

      Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu as dit.
      La procrastination est un combat de tous les jours qu’il faut essayer de vaincre petit à petit ! Longtemps, j’ai laissé la paresse et le manque de volonté me ronger jusqu’à tout remettre à plus tard (et pire, sans date butoir). Heureusement pour moi, plusieurs lectures ainsi que certains échecs m’ont permis de travailler sur moi et de comprendre petit à petit le faux de ce type de comportement.

      Concernant les échecs, il est vrai que cela fait peur… D’ailleurs, par tradition, dans nos pays européens, l’échec est toujours considéré comme un manque de réussite, voire de sérieux (contrairement à nos confrères Outre-Atlantique). Que ce soit pour des petits ou grands projets, entreprendre reste toujours un palier difficile à franchir !

      Mais comme j’aime le dire souvent : « Il y a un début à toute réussite. » < << Peut-être passeront elles d'abord par des échecs, nous n'en savons rien et voilà pourquoi il nous faut essayer, essayer et encore essayer... C'est dans cet état d'esprit que j'essaye de me projeter même s'il faut concéder que ce n'est pas toujours facile.

      Henry
      Dernier article : Avant de gérer votre temps, gérer votre vie : Sachez dès le départ ou vous allez : http://bit.ly/cYBN0n

Submit comment