— Parle, J'écoute.

Ecrire, loin de tout…

Depuis la création de ParleJecoute.com, mon blog m’a permis de m’exprimer à travers de nombreux sujets avec des personnes d’influences très diverses.
Tant bien que mal (diront certains !), mes différences expériences et acquis me permettent de rédiger les différents articles qui sont proposés.
Mes premières motivations sont autant la découverte, le partage d’idées, de personnes etc… que la passion pour l’écriture; voilà pourquoi je vous propose un petit jeu d’écriture dont l’inspiration m’est venu dans les encombrements des transports parisiens.


Ecrire, loin de tout…


H alte à ces constructions qui, par leurs chemins sinueux

E ntravent ses espoirs d’émancipation et

N e voulant décevoir l’espoir porté par ses parents

R evendique, comme tous, son droit à la réussite

Y a-t- il un malaise lorsque celui-ci tente de s’adapter ?



P ensant bien faire en respectant les régles (pré-établies) ;

E t chaque jour, il se sent de plus en plus étranger à ce

M anége, base du système politico-social qui l’entoure et

O rganise le monde de façon unilatéral

T rouvons alors le seul moyen de nous évader : Ecrire…




Henry PEMOT (ParleJecoute)

4 comments
  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Henry Potter, Henry Potter. Henry Potter said: Jeu d’écritre : Ecrire loin de tout pour s’évader ! http://fb.me/uzePemEP [...]

  2. nicolas says: 10 décembre 20100 h 34 min

    A lerte neige !
    L e territoire est bloqué
    A utour de nous.
    I nterdiction de sortir, la
    N uit sera longue

    P our des usagers éperdus
    A u-delà de leur bien-être
    U ne manière agréable de
    L ier connaissance.

    N e pas s’affoler
    I l y aura de la place, et
    C ahin caha nous
    O ndulerons de la tête
    L e long des vitres
    A fin de nous endormir
    S apristi, ma gare ! Je m’étais endormi.

    • ParleJecoute says: 10 décembre 20108 h 42 min

      C’est dans le même sens, et avec tout autant de talent ;)

  3. nicolas says: 17 décembre 20102 h 03 min

    T intez clôchettes !
    O ubliées nos petites misères
    N oël arrive.
    T out à notre décoration
    O bligée de
    N otre beau sapin

    A fin que
    L e jour tant attendu,
    A uprès de nos petits souliers
    I nquiets et fébriles,
    N ous attendons le Père Noël.

Submit comment